Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Dialogue social > Représentants des salariés > Les activités socio-culturelles accessibles maintenant aux salariés des (...)

Les activités socio-culturelles accessibles maintenant aux salariés des TPE

samedi 31 août 2019

Le dialogue social existe au niveau national dans les TPE et débouche sur des résultats concrets pour leurs salariés. Depuis le 29 avril 2019, après plus de 18 mois de discussions, la plateforme www. proximeo-france.fr propose de nombreuses offres avantageuses de loisirs et d’activités culturelles et sportives pour les artisans et leurs salariés. C’est le fruit du dialogue social qui s’est peu à peu construit entre l’U2P et les organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, CGT-FO) depuis l’accord du 12 décembre 2001 et renforcé depuis 2010 avec la création des Commissions paritaires régionales de l’artisanat (CPRIA).

Comme l’affirme souvent l’U2P, l’artisanat est le premier employeur privé de France. Ses salariés et aussi leurs employeurs méritaient d’avoir une sorte de super CE comme dans les grandes entreprises. Grâce aux CPRIA, il existait déjà dans certaines régions des offres locales d’activités socio-culturelles et sportives. Mais maintenant, la plateforme qui vient d’être créée s’adresse à plus de 3 millions de personnes des secteurs de l’artisanat et leurs ayant-droit.

La plateforme propose des offres nombreuses et avantageuses sur toutes sortes d’activités et produits : chèques cadeaux, chèques vacances, séjours dans des centres de vacances ou des campings, billetteries diverses, réductions sur différents produits (parfums, maison, jardinage, sport), location de voiture, etc. Elle s’associe avec des réseaux associatifs ou privés d’offres d’activités de loisirs tels que ANCV, ODALYS, OPOPDO, GOvoyages ou FRAM. Pour accéder à ces offres, il suffit de s’inscrire gratuitement sur la plateforme. Un système de géolocalisation pour découvrir les offres les plus proches et une appli mobile sont également disponibles.

En proposant un service équivalent à celui offert dans le cadre des activités socio-culturelles des CSE dans les entreprises plus grandes, c’est une véritable innovation sociale pour les salariés et les chefs d’entreprise de l’artisanat. De fait, elle réduit au moins en partie les inégalités existantes entre les travailleurs des TPE et ceux des grandes entreprises. Une façon aussi pour les entreprises artisanales de fidéliser leurs salariés. Du gagnant-gagnant pour les salariés et les employeurs grâce au dialogue social !


Sources


 

 

Mots clés associés à l'article